Bao Zhong Imperial avec Philarmonics

photo-2

Lors de ma dernière visite au Palais des Thés de Marseille (en janvier dernier) j’ai craqué pour le délicieux Huang Jin Gui, un Oolong fleuri, vanillé et légèrement beurré. Malheureusement, ce thé n’est plus vendu ni en boutique, ni sur la boutique en ligne. Je n’ai donc pas vu l’intérêt de vous parler d’un thé qui n’est plus vendu.
Sur Twitter, j’ai demandé au compte du Palais des Thés s’il n’y avait pas un autre thé qui lui pouvait avoir les mêmes saveurs… Réponse rapide : le Dong Ding et le Bao Zhong Imperial. Me voilà donc en train de commandé ces deux thés, et même de profiter du code promotionnel reçu dans la dernière box Envouthé.
Aujourd’hui, je vais vous parler du Bao Zhong Imperial :

Fermentation légère : 10%.
Il s’agit de l’un des thés les plus célèbres de Taiwan. Son nom signifie en chinois  » emballé dans du papier  » et rappelle que ce type de thés, avant de fermenter, est enveloppé dans une feuille de papier de coton blanc pour préserver la délicatesse de ses feuilles. Très beau thé à larges feuilles torsadées, qui donne une liqueur jaune paille, à l’arôme fleuri presque poivré, évoquant le narcisse et le jasmin, et qui allie magistralement verdeur et douceur.

Les feuilles sont magnifiques, elles sont entières et leur odeur est délicieuse ! C’est végétale, fleuri et beurré, je sens également ce petit côté poivré de la description.
Première préparation : 7 minutes d’infusion dans une eau à 90°. Le goût est très doux, vanillé et beurré, la touche poivrée se sent principalement en fin de bouche.
Deuxième préparation : 1 minutes 30 d’infusion dans une eau à 90° dans un Gaïwan. Le goût est totalement différent ! Le côté poivré est bien présent, alors que le côté beurré et vanillé est très léger. Je sens même une minuscule touche de jasmin.
En conclusion, ce thé est aussi bon en théière qu’en Gaïwan, bien que totalement différent d’une préparation à l’autre. Plus ma passion pour le thé évolue, plus j’ai envie de découvrir des thés comme celui-ci…

 photo AgnesObeltelerama_zpsaaeca024.png

Pour l’accompagner, j’ai choisi une artiste que j’ai découverte récemment : Agnès Obel, une musicienne, compositrice et interprète danoise et son album Philarmonics. Je les découverte en écoutant la chanson Riverside :

L’album est dans la continuité de cette chanson, il est rempli d’une magnifique voix, de mélodies douces… Il s’accorde parfaitement avec ce thé, qui est à la fois doux et poivré…

Bao Zhong Imperial dans la boutique en ligne Le Palais Des Thés 12 euros les 100g.

Restez connecté sur le blog ! Demain, un concours sera en ligne… Bon début de semaine 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s